Reveil tranquille ce matin vers 8h.Les valises sont faites en partie, mais il va falloir répartir les charges pour ne pas payer de supplément de bagages! On s'est (surtout moi) un peu laché sur les achats! Je me branche sur l'ordi pour obtenir les places et les billets de passage dans l'avion, ce qui nous permettra de ne pas faire la queue à l'enregistrement!

Donc, aprés le petit déjeuner, je vais chercher les propriétaires pour l'état des lieux et payer le solde de notre séjour.

Le temps est ensoleillé mais se couvre assez vite ceci ,pour n'avoir aucun regret de partir! Il fait plutôt chaud mais très supportable.On quitte le gîte à 10h30, direction la capitale Saint Denis. Premier arrêt pour faire le plein de gasoil , laver la voiture au rouleau et passer l'aspirateur dans l'habitacle. 

Puis on emprunte pour la dernière fois la route des Tamarins.La circulation est fluide, donc pas d'énervement et nous avons tout notre temps!  Pierre-Yves appelle vers 11h pour que nous puissions le retrouver à Saint Denis où nous arrivons à 11h.Pas de place pour se garer au Barachois, on se replie sur le jardin de l'Etat ,au Centre ville. Un havre de paix et de la fraicheur sous les arbres endémiques regroupés dans ce jardin ,seule "visite" de la ville que nous aurons faite!

Et midi est déjà là! Une petite gargote nous tend les bras dans l'enceinte du jardin! Super pour nous attabler et prendre notre dernier repas Réunionnais, qui n'a rien de typique! des salades composées avec des bouchons et des frites!!

Ensuite un dernier tour dans le jardin où des employés municipaux préparent les décorations de Noël,et nous quittons la ville définitivement . Pierre-Yves nous abandonne à notre sort et reprend la route pour Saint Gilles. Nous nous dirigeons vers l'aéroport .Il est 15h. Arrivés sur site, une queue monstre et un blocage sérieux à l'entrée de l'aéroport.

L'attente dure un bon moment puis on entend une grosse déflagration  et de nouveau la route est dégagée. On apprendra par la suite qu'il y avait un paquet suspect qu'il a fallu faire sauter. L'accés à l'aéroport est à nouveau ouvert, on peut donc enregistrer les bagages. Nous sommes les premiers ,pas de bousculade, c'est super, et ensuite quartier libre! La voiture a été rendue aprés avoir roulé 1950kms durant quinze jours, nous sommes donc contraints de rester dans l'enceinte aéroportuaire!

On s'attable au bar avec des boissons raffraichissantes , au frais et on laisse le temps passer. Il est 16h et le passage sous douane est ouvert à partir de 17h15.

Enfin , l'embarquement a lieu vers 18h30.Peu de monde, l'avion est loin d'être plein, nous aurons de la place pour nous étaler durant les onze  heures de vol!  

Et à 19h l'avion décolle , à l'heure, dans la nuit qui tombe . Au revoir "mon" Ile, et à une autre fois , bientôt.